Solution naturelle

Tout savoir sur l’Argent Colloïdal

Un peu d’histoire

L’un des meilleur moyens de se faire une idée plus précise de l’emploi thérapeutique est de retracer son histoire.

“L’officine” : œuvre du pharmacien Dorvault, dont la 1ère édition date de 1844.

Il y est recommandé à plusieurs reprises des solutions d’argent colloïdal incorporée dans des préparations officinales à usage dermatologique, tant sur la peau que sur les muqueuses. Une solution d’argent colloïdal possède systématiquement un même objectif : l’action sur les pathologies infectieuses du tissu cutané et de ses muqueuses.

Que ce soit virales, fongiques, ou bactériennes, toutes infections justifient l’application d’une solution d’argent colloïdal afin d’assainir cet organe et d’en éliminer un maximum de microbes pathogènes.

Au siècle dernier, les médecins faisaient préparer par le pharmacien des gouttes nasales ainsi que des bains de bouche mais aussi des crèmes dermatologiques, des solutions d’irrigation vaginale et même des suppositoires.


La fabrication de la solution d’argent colloïdal


L’argent colloïdal est une suspension de particules d’argent dans de l’eau, obtenue grâce à l’électrolyse. Plusieurs façons de pratiquer celle-ci :

La méthode de broyage mécanique, la plus ancienne, qui à comme inconvénient de produire de grosses particules ayant tendance à précipiter au fond de la solution.

La méthode cathodique, la plus simple et la plus sûre : permet d’obtenir des particules les plus fines possibles et une stabilité du produit maximale. –

Le procédé consiste à extraire, sous l’effet d’infimes décharges électriques, des particules d’une électrode d’argent plongée dans l’eau.
Cette électrolyse est un procédé totalement naturel, que l’on retrouve dans la nature, la présence d’argent dans les eaux de mer étant provoquée selon le même principe, par les décharges électriques dues aux orages.

Pour connaitre tous les bienfaits de l’argent colloïdal, cliquez sur ce lien

error: Content is protected !!