Aromathérapie

Les huiles essentielles chez les bovins

Informations tirées de mes lectures sur l'aromathérapie (Vétérinaire bovin - écrit par le Dr F. BAUDRY, Dr. P. DELAUCHE & D. BAUDOUX ) , de ma formation en aromathérapie, de discussions avec certains agriculteurs, et de la formation agricole que suit actuellement ma fille.

Avertissement !

L’aromathérapie est une science médicale NATURELLE, mais qui n’est en rien une médecine DOUCE. Dans de mauvaises mains elle peut être toxique, efficace, mais toxique.

Avant toute chose, il est faut savoir qu’il est FORMELLEMENT contre-indiqué d’administrer des huiles essentielles pures par voie orale à quelqu’animal que ce soit. Il faudra diluées ces dernières dans des excipients adaptés afin de temporiser l’agressivité naturelle de certaines huiles essentielles pures pour les muqueuses et gastriques.


Le règne végétal et le règne animal

L’univers nous a donné une nature formidable que sont les plantes. Celles-ci sont les compagnons de vie animal au quotidien. C’est ce que l’on appelle le règne végétal et le règne animal. Ce duo est indissociable. L’un sans l’autre, il y aurait une perte conséquente des espèces animales sur terre.
Mais au-delà de nourrir, certaines plantes sauvages servent de pharmacie ambulante, sur lesquelles les animaux sauvages se dirigent pour se soigner d’instinct. Prenons l’exemple des antilopes blessées lors de combat, qui piétines certaines plantes pour en extraire le jus sur lequel elles vont ensuite se frotter pour cicatriser leurs plaies.

Petit retour en arrière

Autrefois le pain était fait avec de la farine fraîchement moulue (épeautre, blé complet) non génétiquement modifié avec une eau de source non traitée, pétrit à la main et cuit au four à pain.

La consommation de fruits et légumes était importante & de saison !!

La consommation de viande n’était pas journalière et provenait de bétail se nourrissant des végétaux. L’homme s’était même imposé un jour de jeûn hebdomadaire afin d’éviter tout excès alimentaire.

Consommation de viande aujourd’hui.

Aujourd’hui la consommation de viande oblige nos éleveurs à produire plus, plus gros, plus vite !!! et donc de modifier l’alimentation de leur bétail.

Même si les agriculteurs souhaite redécouvrir l’élevage à taille humaine avec un équilibre alimentaire, leurs bovins ne sont pas à l’abri de problèmes de santé.

Les agriculteurs et l’aromathérapie vétérinaire.

De plus en plus d’agriculteurs font appel à l’aromathérapie vétérinaire.

Par bonheur les huiles essentielles allient SOUVENT puissance et rapidité d’action SANS EFFETS SECONDAIRES, des résidus….

Ces sont des alternatives économiques et rentables pour les éleveurs, pour autant que ces derniers les appliquent dans le cadre d’une gestion RIGOUREUSE & RAISONNÉE


Quelles pathologies bovines peut on soulager avec les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles pourront soulager les maladies d’ordres (liste non-exhaustive)

  • Générales : Anorexie, hypothermie du veau….
  • Système digestif : Acidose aiguë, acidose chronique, alcalose, entérites néonatales du veau……
  • Système respiratoire : Pasteurellose (+ mycoplasmose), allergie respiratoire – réactions allergisantes….
  • Système nerveux : Acétonémie, fièvre de lait, listériose, tétanie d’herbage….
  • Dermatologique : Gale bovine, filariose, teignes du bovin, panaris…..
  • Système uro-génital : mammites cliniques, subcliniques, colibacillaires, chroniques, gangréneuses, d’été, oedème de la mamelle

N’hésitez donc plus à demander conseils auprès de votre vétérinaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!